S’orienter vers la légalisation fait son chemin dans toutes les jeunesses politiques. En effet, il s’agirait d’une avancée législative significative qui permettrait de mieux contrôler les produits consommés par le public et donc de limiter les risques liés à la santé.

Nos arguments en faveur d’une régulation et dépénalisation :

  • Adapter la législation la législation du tabac et l’alcool sans tomber dans les travers de ces lois qu’on connait actuellement ;
  • Accompagner la consommation afin qu’elle soit responsable et ne devienne pas problématique et banalisée. Information – prévention – réduction des risques en régularisant la production et de la vente ;
  • Instaurer une taxation intelligente pour que l’argent gagné puisse être investi non pas dans la répression mais dans la prévention, la sensibilisation et la santé publique ;
  • Mettre en place des mesures pour protéger les jeunes et les publics fragilisés.