Résultat du congrès électif des FDF.

Ce dimanche 8 mars 2015 s’est tenu, au Wolubilis, le premier congrès proposant des élections pour quatre présidences : une fédérale et trois régionales. En marge de ce congrès se déroulait également l’élection du secrétaire général. Olivier Maingain a été réélu à la présidence du parti avec 61,28% des voix, Marc Loewenstein succède à Michel Colson en tant que secrétaire général avec 62,71% des voix, Caroline Persoons devient la première présidente bruxelloise avec 50,16% des voix, Christian Van Eyken n’a pas demérité avec 84,38% de « oui » pour la périphérie et Hugues Lannoy devient le premier président wallon avec 57,32% des voix.

Les Jeunes FDF se félicitent du débat démocratique interne qui a eu lieu lors de ces élections. Les débats se sont déroulés en toute transparence, dans les médias et dans nos instances. L’organisation de l’élection présidentielle a permis d’amener un débat de fond dans le respect de chacun.

Des personnalités de grandes valeurs et complémentaires se sont présentées face aux militants. Merci à tous d’avoir incarné la vitalité du parti pendant ce mois et demi de campagne interne.

Découvrez les photos du Congrès :

Découvrez quelques photos du shooting des Jeunes FDF ci-dessous :

Retrouvez ci-dessous les détails de la journée :

A l’occasion de ce Congrès électif inédit, les membres FDF se sont déplacés vers l’impressionnante scène de la grande salle du Wolubilis à Woluwe-Saint-Lambert.

L’ambiance était détendue et l’organisation fluide. Roses amarante et tulipes blanches, à l’occasion de la Journée de la femme, ont été distribuées.

La présentation du projet doctrinal du parti fut assurée par Charles-Etienne Lagasse, président du Centre d’étude Jacques Georgin devant une salle comble et attentive.

François Roelants du Vivier, président de la Commission électorale a ensuite annoncé les résultats :

Présidence du parti : Olivier Maingain remporte haut la main les élections au premier tour avec 61,28% des voix. Bernard Clerfayt obtient 22,55% des voix et Christophe Magdalijns 15,60% des voix.

Secrétariat général : 27,82% des voix pour Filiz Güles et 62,71% pour Marc Loewenstein.

Présidence bruxelloise : 49,16% des voix pour Emmanuel De Bock et 50,16% pour Caroline Persoons.

Présidence de la périphérie : Christian Van Eyken a obtenu 84,38% de « oui » à sa candidature.

Présidence wallonne : Au premier tour, Hugues Lannoy a remporté 44,7% des voix, Isabelle Noël 34,1% des voix, Geneviève Cordier 12,8% des voix et Edouard de Wasseige 8,4% des voix.

Le second tour s’est donc joué entre Hugues Lannoy et Isabelle Noël. Hugues Lannoy est désigné, avec 57,32% des voix, premier président wallon des FDF.

Nous pouvons retenir les phrases phares suivantes des gagnants :

Olivier Maingain :

« Comment pourrais-je me lasser de présider un parti qui grâce à vous est exceptionnel ? »

Marc Loewenstein :

« Ceux qui me côtoient quotidiennement et avec qui je travaille depuis plus de 10 ans au sein de la famille FDF le savent, et vous, qui m’avez soutenu en serez rassurés, je suis un homme de parole, fidèle à mes engagements. Ce à quoi je me suis engagé, je le respecterai et le concrétiserai, en concertation avec la nouvelle équipe dirigeante, dans l’intérêt du parti, des comités permanents et des sections locales. »

Christian Van Eyken :

« Même si nous devons allier toutes les forces francophones dans les communes, à la Province et à la Région, il est important que les FDF restent comme par le passé le fer de lance du combat car, à défaut, nous deviendrons les carpettes des autorités flamandes en reniant notre identité et notre culture. Le droit du sol ne prévaut jamais sur le droit des hommes. »

Hugues Lannoy :

« Nous venons de donner un leçon de démocratie en interne au parti. » – « Nous voulons prouver que nous pouvons apporter un nouveau message face aux problèmes que rencontre la Wallonie. »

Retrouvez l’article sur le site des FDF.