Jerome
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • LinkedIn

Les attentats de Paris du 13 novembre 2015

Chers ami(e)s, Chers membres,

Aux terrasses entre amis, ils profitaient d’un vendredi soir plutôt clément pour un 13 novembre. Ils regardaient un match de foot au sommet. Ils assistaient à un concert de rock métal.  Pour bon nombre d’entre eux, ils avaient la trentaine, ils étaient simplement là, près de nos vies.

Des fanatiques ont ouvert le feu. Massacre. Nous, abasourdis.

Aujourd’hui, la stupeur a laissé la place à l’effroi et à l’horreur.

En ces heures sombres, nous devons nous rassembler. D’abord pour présenter aux familles et aux proches des victimes mais aussi à l’ensemble du peuple de France notre soutien et nos plus sincères condoléances. Ensuite pour réaffirmer au Monde entier que nos libertés acquises tout au long de l’histoire ne sont pas vaines et que nous les défendrons.

L’heure n’est certainement pas au repli sur soi, à la peur ou à la haine ; l’heure est au respect. C’est pourquoi demain nous devrons convaincre tout un chacun à ne pas faire d’amalgame en se laissant tenter par des discours populistes qui prônent des mesures découlant d’un racisme différentialiste qui dénonce l’incompatibilité des cultures et le danger du métissage à des fins purement électorales. Nous refusons en bloc ce discours.

Comme l’a évoqué Guy Verhofstadt président du groupe ALDE au Parlement européen, « l’Europe est attaquée et elle doit réagir ». Nous voulons une nouvelle dynamique politique et militaire à l’échelle de l’Europe, un meilleur système d’échange d’informations sur ceux qui diffusent ou adoptent des idéologies radicales et destructrices. Nous voulons une vraie politique de l’accueil et de l’immigration ainsi qu’une meilleure coordination des services de renseignements.

Nous, Jeunes Démocrates Fédéralistes Indépendants, nous nous positionnons ouvertement pour une Europe plus forte, mieux défendue mais aussi largement accueillante comme elle en a la vocation.

Je vous invite donc tous au bureau politique de ce jeudi 19 novembre à 18h15 au 127, chaussée de Charleroi durant lequel nous évoquerons les faits dramatiques qui se sont déroulés à Paris au travers de groupes de parole et de réflexion. Nous déciderons ensuite des actions concrètes que nous choisirons de mettre en œuvre.

Jérôme De Mot,

Président des Jeunes Démocrates Fédéralistes Indépendants.