Journée mondiale de commémoration des victimes de l’Holocauste.

Ce 27 janvier, c’est la journée mondiale de commémoration des victimes de l’holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité.

Il y a 73 ans, le camp de concentration d’Auschwitz était libéré. Ce camp a servi de cimetière pour nombre de juifs, de tziganes, d’homosexuels, … durant 5 longues années et ce, uniquement pour raison de différences.

N’oublions pas les victimes de ces actes barbares. N’oublions pas non plus qu’encore aujourd’hui, beaucoup de personnes sont victimes de crimes contre l’humanité ou de génocides. La barbarie ne s’est malheureusement pas arrêtée en 1945. Rappelons-nous la nécessité du devoir de mémoire qui peut éviter de tomber dans le déni ou de réitérer ces actes criminels gratuits.

Dans la société d’aujourd’hui, le souvenir est plus que jamais important afin d’éviter aux générations actuelles et futures de commettre l’irréparable. « Plus jamais ça ! », telle était la devise le 8 mai 1945. Tâchons, ensemble, de la perpétuer ! Les droits de l’homme, la marche vers l’unité, la non-discrimination ne sont pas de vains mots mais bien des valeurs fondamentales pour nos sociétés que nous nous devons de rappeler et d’intégrer dans nos vies.