• Notre président Jérôme De Mot, 23ème à la région bruxelloise, était sur Arabel FM ce début de semaine.

    Il y a notamment défendu les idées des Jeunes FDF en matière d’emploi et d’enseignement. En Belgique, le taux de chômage des jeunes a en effet enregistré une progression importante et a atteint 24,5% en décembre 2013. Près d’un jeune sur quatre est donc confronté au chômage.

    Dans la capitale, on parle d’un jeune sur trois.Cette problématique touche principalement les personnes peu qualifiées. Parmi les jeunes qui n’ont pas terminé l’école secondaire, le taux de chômage est de plus de 30% en Belgique, contre 23,8 % en moyenne dans l’UE.

    La priorité des priorités est donc d’investir massivement dans notre ressource première à savoir le capital humain. Investir dans l’éducation, la formation et la qualification est la clef de relance de notre économie. C’est de cette manière que les jeunes pourront trouver un emploi.

    Il a notamment insisté sur l’abaissement de l’obligation scolaire à 3 ans. Cette mesure permet d’améliorer l’apprentissage de la langue d’enseignement. A Bruxelles, bon nombre de jeunes ne parlent pas une des langues nationales à la maison. Abaisser l’âge de l’obligation scolaire leur permet d’apprendre la langue de l’enseignement, le français, de le maîtriser et d’éviter de nombreux décrochages scolaires.