DéFI jeunes soutient ce jour les étudiants et les professionnels de la psychomotricité qui manifestent à la suite de la décision honteuse de la Ministre De Block de ne pas reconnaître la psychomotricité comme profession paramédicale.

Alors que les hautes écoles en Fédération Wallonie-Bruxelles forment des psychomotriciens depuis 2013, la Ministre De Block a refusé de reconnaître la psychomotricité comme profession paramédicale. Pour DéFI Jeunes, c’est un pied de nez inadmissible à un millier d’étudiants en cours de cursus ! Cette décision prive les étudiants et diplômés en psychomotricité de toute perspective d’exercer leur profession dans un cadre thérapeutique et de faire bénéficier leurs patients des remboursements de l’INAMI.

A l’image du dossier des quotas de numéros Inami en médecine, la Ministre De Block favorise la vision flamande de la médecine et n’écoute pas les revendications des spécialistes de la santé en Fédération Wallonie-Bruxelles. C’est inacceptable.

DéFI Jeunes demande à la Ministre De Block de mettre tous les acteurs autour de la table pour trouver rapidement une solution pour reconnaître le titre de psychomotricien en tant que profession paramédicale à part entière.

Jérôme De Mot

Président de DéFI Jeunes

 

Jennifer Lesire

Chargée de communication de DéFI Jeunes