Alors que la seconde phase de la 6e réforme de l’Etat est au centre de l’actualité, l’idée d’une circonscription électorale fédérale revient au galop dans la presse. De nombreux jeunes se sont mobilisés en faveur d’une telle circonscription. Qu’en est-il des Jeunes FDF ?

Lors d’un week-end de réflexion organisé par PlanB, un forum de dialogue entre les jeunes de sensibilité politique différente, les Jeunes FDF se sont déjà déclarés favorables à la mise en place d’une circonscription fédérale.

En effet, une telle circonscription donnera aux citoyens francophones de Flandre mais aussi à la minorité néerlandophone de Wallonie et de Bruxelles la possibilité de voter pour des personnalités issues de leur propre groupe linguistique. Très attachés au fédéralisme, à la démocratie et aux droits des minorités nationales, les Jeunes FDF estiment ce point positif pour l’avenir.

« Ce sont pour les mêmes raisons que nous étions formellement opposés à la scission de BHV, la seule circonscription fédérale existante, à cheval sur la frontière linguistique », explique le président des Jeunes FDF, Jérôme De Mot.

La mise en place d’une telle circonscription pourrait être, selon les Jeunes FDF, l’occasion d’organiser un recensement linguistique afin de délimiter les quinze nouveaux sièges de la Chambre entre les deux groupes linguistiques.