Boycott des universités d’Israël: les Jeunes FDF pointent du doigt les contradictions de la FEF

Les Jeunes FDF ont pris connaissance cette semaine de l’argumentaire de la FEF concernant leur décision de geler les relations avec les universités israéliennes.
Alors qu’elle prétend encourager la collaboration entre les progressistes pacifistes des deux camps, la FEF pose au contraire une sérieuse entrave à cette démarche. Contrairement à ce qu’elle affirme, la FEF fait bien preuve d’amalgame et de rejet en réclamant l’isolement des universités israéliennes.
Les Jeunes FDF rappellent que la critique des politiques menées par certains Etats est légitime et souhaitable. Ceci doit cependant se faire dans le cadre d’un débat démocratique et non sous une forme de boycott.
L’université est une institution où la jeunesse est justement la plus susceptible de se rassembler autour de valeurs fondamentales telles que la tolérance et le respect. Refuser de débattre avec d’autres universités et d’autres étudiants n’est pas compréhensible.
Les Jeunes FDF pointent donc du doigt ces contradictions et appellent la FEF à faire preuve de plus de discernement dans ses actes de contestations politiques.

Jérôme De Mot
Président des Jeunes FDF
0475 76 47 93

Laurent Noël
Secrétaire Général des Jeunes FDF et responsable du cercle des Jeunes FDF de l’ULg
0498 14 87 20