Ce 28 juillet, la presse déclarait suspecter Alain Courtois d’avoir utilisé des fonds publics pour rémunérer des prestations qu’il aurait lui-même effectué. Ces faits nous interpellent en tant que jeunesses politiques car ils sont en contradiction avec les principes d’éthique et de bonne gouvernance les plus élémentaires. De plus, ils contribuent à détériorer l’image de la politique auprès de nos concitoyens.

Nous estimons que les hommes politiques doivent montrer l’exemple par une gestion saine de l’argent public et des engagements clairs en matière de bonne gouvernance. L’éthique politique doit être une condition essentielle pour participer aux affaires publiques.

En tant que représentants d’organisations de jeunesses politiques, nous estimons qu’il faut prendre des mesures en la matière afin d’éviter ce genre d’affaires. Ainsi, en vue des élections communales à venir, nous souhaitons voir apparaître des règles claires en matière d’éthique et de bonne gouvernance dans chaque déclaration de politique générale communale.

A l’heure ou de nombreux jeunes se lanceront dans le grand bain politique, il est du devoir des mandataires actuels de montrer l’exemple à la nouvelle génération mais surtout assurer aux citoyens que la confiance donnée aux élus est bien méritée.

Contacts :
Jean-Yves Kitantou, Président des Jeunes cdH, 0497490030
Caroline Saal, Coprésidente écolo j : 0486955103
Guillaume Le Mayeur, Coprésident écolo j, 0474672935
Patrick De Mûlenaere, Président des Jeunes FDF, 0477219451
David Cordonnier, Président MJS, 0486 47 85 58