Emploi/formation

 

Proposition n°1

Afin de répondre aux besoins de ce monde toujours plus digitalisé, nous proposons d’instaurer des initiations au codage informatique dès le plus jeune âge.

Le grand défi de demain est d’être en mesure de répondre à l’évolution constante de l’économie en développant sans cesse nos compétences. La digitalisation des activités concerne toutes les sphères de la société. C’est pourquoi, il est indispensable d’en comprendre rapidement les codes.
Dès lors, nous souhaitons mettre en place, dès le plus jeune âge, des initiations aux outils informatiques, dont le coding. Celles-ci ne doivent pas se limiter à un strict apprentissage de ce langage, mais également à la compréhension du monde qui  l’entoure.

 

Proposition n°2

Afin de favoriser l’insertion des jeunes dans leur premier emploi, nous proposons d’imposer la mise en place d’un tutorat. Grâce au soutien et à l’expérience du tuteur, le jeune engagé pourra acquérir rapidement les compétences nécessaires à son travail.

Les jeunes qui cherchent du travail s’entendent souvent dire qu’ils manquent d’expérience pour accéder à leur premier emploi. Cette situation est profondément injuste et paradoxale car, pour pouvoir maitriser les différents codes du travail, il faut pouvoir les expérimenter.
C’est pourquoi, nous souhaitons que les employeurs jouent une part active dans l’acquisition de cet apprentissage lors des premiers mois de l’employé en mettant à disposition un tuteur acoompagnateur.

 

Proposition n°3

Afin de protéger correctement les personnes qui occupent des emplois « ubérisés » (ex : coursier Deliveroo), nous proposons de créer un nouveau système de protection sociale mieux adapté à ces métiers.

Les emplois issus de l’ubérisation se retrouvent aujourd’hui dans une zone grise : soit ils ne sont pas reconnus et sont donc mal protégés, soit ils sont concurrentiels aux métiers historiques (ex : taximan). Penser que cette évolution peut apporter un confort aux consommateurs va de pair avec le fait d’assurer que les personnes occupées dans ces nouveaux métiers le soient avec un minimum de protection sociale.
L’actuel système n’ayant pas la souplesse nécessaire, nous souhaitons en instaurer un nouveau qui pourra être partiellement financé par les entreprises ayant une activité « ubérisée ».

La philosophie et les objectifs des DéFI Jeunes t’intéressent?

Devenir sympathisant DéFI Jeunes

Est sympathisante toute personne montrant de l’intérêt pour l’action et les activités de l’association.

Devenir membre DéFI Jeunes

Est membre adhérent toute personne de moins de 35 ans révolus inscrite directement aux DéFI Jeunes. Cette adhésion est gratuite. 


J'accepte que DéFI Jeunes traite mes données personnelles
OuiNon