Le développement durable n’a jamais autant été évoqué dans notre société. Qui n’a pas entendu parler de l’accélération de la hausse du niveau des océans, des gaspillages spectaculaires effectués par les grandes surfaces ou encore de la famine dans la Corne de l’Afrique ? Ces faits ne présagent rien de très positifs pour les générations futures.

Depuis des dizaines d’années, les écologistes nous parlent principalement du développement durable pour affirmer ou confirmer leurs positions écologiques. Mais cette notion est bien plus qu’écologique, elle est universelle !

Pour comprendre de quoi nous parlons, reprenons la définition proposée en 1987 dans le rapport Brundtland et publiée par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement : « Le développement durable est un développement qui répond aux besoins actuels, sans compromettre ceux des générations futures » (source : http://www.adequations.org/spip.php?rubrique34).

Cette notion a été précisée dans la Déclaration de Rio de 1992, un texte fondateur comportant 27 principes qui établit les bases de la mise en œuvre du développement durable.

Pour en svaoir plus au sujet du développement durable et sur ses conséquences sur la prise de décision, consulte notre Magenta n°14 (pp.9-13).