LES NEWS

Retour sur la semaine « Stop Harcèlement de Rue » du CCPI News Photos

Retour sur la semaine « Stop Harcèlement de Rue » du CCPI

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous avons abordé cette semaine consacrée au harcèlement de rue. En effet, contrairement à l’opinion de certains, nous pensons qu’il n’y a jamais trop d’articles, trop événements évoquant ce fait de société dont les jeunes femmes et étudiantes sont les principales victimes. Au-delà de l’actualité et des révélations de ces dernières semaines, le phénomène social du harcèlement de rue est quotidien. Les campus universitaires ne font pas
exception, le harcèlement s’y exprimant le plus souvent, pour les étudiantes, par une restriction de la liberté de s’habiller comme elles le désirent au risque d’être sifflées, interpellées, insultées voire touchées.

Effectivement, nous avons reçu beaucoup d’avis positifs émanant tant d’étudiantes que d’étudiants quant à la thématique traitée. Certaines activités comme le cours de self-défense animée par l’ASBL Garance ou notre grande conférence avec la participation, notamment, de la députée bruxelloise DéFI Fatoumata Sidibé ont particulièrement retenu l’attention.

Un moment dont je me souviendrai personnellement est la réalisation de notre « caméra cachée » et des réactions suscitées — entre passivité et intervention — dans le chef des passants qui assistaient à une scène de harcèlement excellemment jouée par deux étudiants-acteurs. Le CCPI remercie d’ailleurs chaleureusement ces derniers ainsi que tous les participants à cette semaine de campagne.

Pour finir, nous avons eu une pensée à l’égard d’une féministe de la première heure : Simone de Beauvoir. Avant-gardiste sur la question de l’égalité homme-femme, centrale lorsqu’il s’agit de harcèlement de rue, nous reprenons, ci-dessous, l’une de ses citations, illustrant l’idée directrice de notre semaine de sensibilisation : « Une femme libre est exactement le contraire d’une femme légère ».

Par Thomas Dechaineux, membre du Cercle des Citoyens Progessistes Indépendants (CCPI).