HISTORIQUE

Pour les pressés…

Capture d’écran 2013-10-07 à 11.27.32

DéFI Jeunes (anciens Jeunes FDF) est une association de Jeunes, fondée en 1966, soutenant les valeurs des Fédéralistes Démocrates Francophones, leur parti politique, se situant dans la mouvance libérale. Leurs objectifs actuels se déploient sous divers aspects. D’une part, ils souhaitent intéresser et conscientiser  les jeunes aux enjeux politiques d’aujourd’hui. D’autre part, ils soutiennent les droits des francophones de Bruxelles et de la périphérie et ils encouragent la solidarité au sein de la Communauté française entre Bruxelles et la Wallonie ainsi qu’en francophonie internationale. Ces dernières années, leurs liens avec la Wallonie ont par ailleurs été renforcé par le biais de plusieurs sections DéFI Jeunes.

Les objectifs des DéFI Jeunes se concrétisent par l’organisation de diverses activités politiques, culturelles, ainsi que socioéducative qui se déroulent dans le respect des valeurs et des règles de la démocratie.

Par ailleurs, Les DéFI Jeunes sont membres du Conseil de la Jeunesse (CJ), du Comité pour les Relations Internationales de Jeunesse (CRIJ) ainsi que de Relie-f, une association volontaire de personnes morales qui contribuent au développement par les jeunes de leurs responsabilités et aptitudes personnelles en vue de les aider à devenir des citoyens responsables, actifs, critiques et solidaires.

 


Notre Histoire, c’est aussi celle de notre parti politique

Les Démocrates Fédéralistes Indépendants constituent une formation politique démocratique, fédéraliste et pluraliste dont l’objectif politique est de garantir les droits et de défendre les intérêts des francophones dans l’Etat fédéral.

Créé en 1964 pour défendre les droits et les libertés des citoyens francophones dans une Belgique unitaire et dominée par la Flandre (nord du pays), DéFI (anciennement FDF) prône l’idée d’un Etat fédéral.

Parti aiguillon des réformes institutionnelles, il est au gouvernement de 1977 à 1980 où il défend Bruxelles comme Région à part entière, pour qu’elle soit reconnue comme entité fédérée avec les mêmes pouvoirs que les deux autres régions, la Wallonie et la Flandre.

De 1989 à 2004, le FDF participe au pouvoir à la Région bruxelloise. En 1993, une Fédération PRL FDF se constitue pour renforcer les solidarités Wallonie-Bruxelles.

L’organisation bancale des institutions fédérales amène les Fédéralistes démocrates francophones à continuer leur lutte pour que la Région bruxelloise ne soit pas limitée à 19 communes et que la majorité des habitants francophones (87%) soit représentée au gouvernement bruxellois en respectant le suffrage universel. Actuellement, la minorité flamande (13%) détient 50% du pouvoir exécutif.

Ils mettent à la base de leurs actions le renforcement de la Communauté française, Wallonie- Bruxelles, institution qui doit être le lieu de toutes les solidarités entre les francophones de Bruxelles et de la périphérie, de Wallonie y compris les Fourons.

Les Démocrates Fédéralistes Indépendants (anciennement Fédéralistes Démocrates Francophones) affirment les libertés fondamentales de chacun en rejetant toutes les discriminations basées sur la langue, la race, le sexe ou les convictions religieuses et philosophiques.

Ils participent à la défense et à l’illustration de la langue française au sein de l’Europe et de la Francophonie mondiale.

Les Démocrates Fédéralistes Indépendants ont des propositions répondant aux besoins générés par les changements profonds de notre société. Ils ont un programme élaboré dans un esprit pluraliste et ouvrant des pistes dans de nombreux domaines, tels que l’environnement, le développement urbain, les problèmes éthiques,…

Pour en connaître davantage sur notre parti, cliquez ici

Capture d’écran 2013-10-07 à 11.27.40