LES NEWS

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Elections du Conseil de la jeunesse : deux jeunes francophones recalés sous prétexte qu’ils vivent en périphérie ! Communiqué de presse dossiers et communiques de presse News Presse

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Elections du Conseil de la jeunesse : deux jeunes francophones recalés sous prétexte qu’ils vivent en périphérie !

Ce lundi 6 novembre 2017 débute l’appel aux votes en vue d’élire les nouveaux membres de l’Assemblée Générale du Conseil de la Jeunesse. Toutefois, certaines des conditions d’éligibilité relatives au lieu de résidence excluent des jeunes qui désiraient s’y présenter.

En effet, les candidatures de Céline Mombeek et de Amaury Correia de Sá e Portocarrero ont été refusées car ces jeunes habitent respectivement à Wemmel et à Crainhem.

« Une nouvelle fois, le critère lié au domicile retenu par le décret du 4/07/2013 empêche une partie des jeunes de participer aux élections du Conseil de la Jeunesse et à ses autres missions. Cette situation provoque une discrimination inacceptable », estime la présidente de DéFI Jeunes, Deborah Lorenzino.

Tout francophone âgé entre 16 et 30 ans domicilié dans une commune des cantons de l’Est, dans les Fourons, en périphérie bruxelloise ou ailleurs en Flandre ne peut faire partie de l’Assemblée Générale du Conseil de la Jeunesse ni de ses organes de gestion et ne peut exercer aucune prérogative liée à la qualité de membre effectif de cette organisation.
Néanmoins, ces droits sont reconnus aux jeunes néerlandophones et germanophones vivant en Région bruxelloise ou dans l’une des 5 provinces wallonnes (excepté les cantons de l’Est).

Pour DéFI Jeunes, ces conditions excessives portent atteinte à la représentativité des jeunes au sein du Conseil de la jeunesse en Communauté française. Les Communautés ne sont en effet pas des collectivités territoriales. Ce sont avant tout des collectivités linguistiques et socio-culturelles.

Au regard du rôle du Conseil de la Jeunesse, à savoir d’être le porte-voix de la jeunesse francophone auprès des différentes instances politique belges et internationales, les critères de domiciliation et de résidence des jeunes sont pour DéFI Jeunes complètement aberrants.

DéFI Jeunes va une nouvelle fois interpeller la Ministre en charge de la Jeunesse afin de trouver une solution qui remettra tous les jeunes francophones belges sur un même pied d’égalité.

 

Deborah LORENZINO                                      Nicolas HARMEL                           Jérôme DE MOT

Présidente DéFI Jeunes                                   Secrétaire politique                  chargé du secteur jeunesse

presidente@defijeunes.be

0486 93 45 83